samedi 17 mai 2014

Où en suis-je dans mes challenges?

Le rendez-vous Où en suis-je dans mes challenges? permet de faire le point sur les challenges auxquels on participe, qu'il soit littéraire, cinématographique ou autre. Le rendez-vous a lieu le samedi, deux fois par mois, et la participation n'est pas obligatoire à chaque fois. Vous pouvez aussi sélectionner certains challenges desquels vous parlerez dans votre billet. 
Comme le mois d'avril a été un peu plus productif au niveau des billets, cette fois, j'ai plus de challenges à vous parler. Et je commence donc par certains où j'ai avancé au niveau chronique pendant le mois d'avril. 


Tout d'abord, pour le Demi-ABC québécois de Nanet, j'ai ajouté les lettres L et O pour me rendre à 4 lectures. Et pour le ABC aléatoire, j'en suis maintenant à 7 lectures avec l'ajout de Le froid modifie la trajectoire des poissons de Pierre Szalowski , La servante écarlate de Margaret Atwood, Qui a tué Palamino Molero? de Mario Vargas Llos. 


J'ai aussi débuté le challenge Teacher's Favorite Books de Tomisika avec La voleuse de livres de Markus Zusak  et La servante écarlate de Margaret Atwood. Même chose pour Sous les toits de l'univers de Joe avec Le froid modifie la trajectoire des poissons de Pierre Szalowski. Ce dernier titre s'inscrivait aussi dans les challenges Animaux du monde de Sharon et À table de Joe. Pour ce dernier challenge de Joe, j'ai aussi lu et chroniqué Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit? de Dany Laferrièr. 


J'ai également débuté, après un long moment, le challenge Anticipation de liresouslemagnola avec La servante écarlate de Margaret Atwood, ainsi que le challenge Amérindiens de Lili avec Feu, tome 1: La rivière profanée de Francine Ouellette.  


Voilà, c'était mon avancé pour quelques challenges au niveau des chroniques au cours du mois d'avril. D'autres avancées à venir dans le prochain rendez-vous. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!