vendredi 30 décembre 2016

À l'aube de la trentaine


Amélie Dubois
Chick Lit, tome 1: La consœurie qui boit le champagne
Chick-lit, littérature québécoise
Éditions Québec Amérique, 365 pages, 2011
Couverture de:

+: léger

-: plaintive

Thèmes: amitié, célibat, amour

Résumé:Lasses de tenter de répondre à cette question récurrente, quatre jeunes filles à l'aube de la trentaine s'inventent un moyen original pour lutter contre les dommages collatéraux amoureux. La « consoeurie », comme elles se plaisent à l'appeler, est en quelque sorte une société secrète dont le but premier est de réduire les risques de dépendance affective. Ainsi, chaque candidat des membres de la consoeurie doit être dûment approuvé par le groupe et aucune relation de couple formelle ne doit même être envisagée. Comment Mali, Coriande, Geneviève et Sacha s'y prendront-elles pour rester fidèles à elles-mêmes et à leurs désirs, tout en respectant les règles de leur alliance

La clé des secrets




Kate Morton
Le jardin des secrets
Drame
Éditions France Loisir, 738 pages, 2008
Couverture de:
(The Forgotten Garden, 2008)

+: 

-: 

Thèmes: secrets de famille, ancêtre, 

Résumé:Un labyrinthe qui cache un secret, une conteuse victorienne dont l'oeuvre a disparu, trois générations de femmes unies par une même histoire... En 1913, sur le port de Brisbane, en Australie, une petite fille de quatre ans est retrouvée abandonnée sur un bateau arrivant d'Angleterre, avec pour tout bagage une valise contenant quelques vêtements et un superbe livre de contes de fées. Recueillie par un couple, elle n'apprend son adoption que le jour de son vingt et unième anniversaire. Des années plus tard, Nell décide de partir à la recherche de son passé, en Cornouailles, au domaine de Blackhurst. A sa mort, sa petite-fille Cassandra poursuit cette quête et se rend à son tour en Angleterre afin de percer les secrets du domaine... Dans Le jardin des secrets, Kate Morton montre qu'elle sait comme personne entremêler les fils du passé et du présent pour tisser un extraordinaire roman qui célèbre avec finesse et poésie le pouvoir de l'imaginaire.

Vision de 1704



Mylène Gilbert-Dumas
1704
Historique, Drame, Littérature québécoise
VLB éditeur, 336 pages, 2006
Couverture de:

+: 

-: 

Thèmes: légende, Amérindien, guerre

Résumé:Alice Morton, jeune Anglaise timide et modeste, mène une vie paisible à Deerfield, en Nouvelle-Angleterre, où elle a des parents, des amis, un fiancé. Mais, le 29 février 1704, sa vie bascule lorsque son village est attaqué par des Français et des Indiens. Ces derniers font une centaine de prisonniers, dont Alice. Durant deux mois, elle est contrainte à une marche forcée qui la conduit au Canada, où l'on prévoit la vendre. Au cours de ce voyage périlleux, Alice voit des amis et des voisins mourir sous ses yeux, les uns succombant aux difficultés de la route, les autres victimes des brutalités de leurs maîtres indiens, tandis qu'elle-même se découvre un courage insoupçonné. Peu à peu, elle en vient à comprendre la colère légitime du peuple indien, à deviner l'humanité de son maître, Mamôtkas. Et le lecteur assiste à la progressive et fascinante transformation d'une jeune fille obéissante et effacée en une femme décidée et courageuse. Tirée d'une légende née dans la région de Sherbrooke, cette histoire bouleversante, riche en rebondissements et en fines observations sur le comportement humain, transporte le lecteur dans l'Amérique encore sauvage du début du XVIIIe siècle.

La magie de l'amitié


Frances Hodgson Burnett
La petite princesse
Jeunesse
Casterman, 252 pages, 1995
Couverture de:
(A Little Princess, )

+: 

-: 

Thèmes: orpheline, pauvreté, amitié

Résumé:Sara, petite fille riche, arrive à la pension de Miss Minchin. C'est là qu'elle va apprendre la mort de son père. Heureusement, Becky la petite servante est là. Entre elles va naître une grande amitié.

Le deuil des suicidés


Valérie Lesage
Ne me tue pas si tu t'en vas
Contemporaine, Littérature québécoise
Éditions JCL, 168 pages, 2014
Couverture de:

+: espoir

-: mon souvenir est trop loin

Thèmes: deuil, suicide, amour

Résumé:Satie est dévastée par un immense chagrin. Elle quitte le Québec pour fuir jusqu'en Norvège, en espérant s'éloigner de sa peine. D'Oslo à Bergen, de Bodø aux îles Lofoten, la jeune femme rencontre des personnages qui l'aideront à faire son deuil puis à renaître. Un psychiatre séduisant, un mystérieux vieillard borgne, une aubergiste accueillante, un couple gai en vacances, une femme brisée par un amour toxique; des rencontres initiées par le hasard et qui, pourtant, tisseront une toile de solidarité et d’amour autour de Satie.
Tout au long de l'histoire, l'art et les paysages de Norvège font écho aux émotions vives ressenties par la jeune femme. Le tableau Le Cri, d'Edward Munch, les statues de Vigeland, la brume ainsi que les pics rocheux du Nord, acérés comme des crocs qui déchirent le ciel, sans oublier le maudit soleil qui vole les nuits d’été, dessinent la tempête intérieure de l'héroïne avant sa renaissance.
Avec sa trame fluide, qui coule à un rythme lent, mais continu, Ne me tue pas si tu t'en vas est un roman sur le deuil, l'espoir et surtout la force de vivre; des thèmes universels abordés avec sensibilité et profondeur par une auteure prometteuse. Et si nous avions tous besoin de nous rappeler que par les failles entre la lumière...

mardi 27 décembre 2016

La vraie vie de naufragé



Daniel Defoe
Robinson Crusoé
Classique, Aventure
Éditions de Mortagne, Collection Tabou, 239 pages
Photographie en couverture: iStockphoto - Adamkaz

+: réalisme

-: mon souvenir est trop loin

Thèmes: naufrage, survie, solitude

Résumé: Après quelques premières expéditions, Robinson Crusoé, marin d'York, s'embarque pour la Guinée le 1er septembre 1659. Mais le bateau essuie une si forte tempête qu'il dérive pendant plusieurs jours et finalement fait naufrage au nord du Brésil. Seul survivant, Robinson parvient à gagner une île située au large de l'Orénoque où il va peu à peu s'assurer une subsistance convenable : il y restera près de vingt-huit ans, d'abord seul, puis accompagné d'un fidèle indigène qu'il baptise Vendredi. Inspiré de l'aventure réelle d'un marin écossais, le roman que Defoe fait paraître en 1719 connaît un succès foudroyant qui ne s'est plus démenti. Si James Joyce fera plus tard de Defoe le " père du roman anglais ", ce n'est pas seulement que l'auteur innove en prétendant offrir un authentique manuscrit retrouvé par l'éditeur. C'est aussi qu'il crée un héros différent : homme ordinaire qui raconte son histoire extraordinaire simplement, comme il l'a vécue, Robinson touche tous les lecteurs. Et cette histoire devient un mythe que d'innombrables écrivains s'attacheront à récrire.

lundi 26 décembre 2016

Coup de poing de la vie



Elisabeth Tremblay
Tu vivras pour moi
Jeunesse, Drame, Littérature québécoise
Éditions de Mortagne, Collection Tabou, 241 pages, 2013
Photographie en couverture:

+: émotions

-: mon souvenir est trop loin

Thèmes: maladie, cancer, deuil, amour

Résumé:Alexandra a quatorze ans quand la fatigue et les ecchymoses font leur apparition. C'est à l'hôpital que le diagnostic tome : leucémie. A partir de ce jour, la vie de l'adolescente sera à jamais chamboulée... Pendant ses trente mois de chimio, elle fera la connaissance de Guillaume, un garçon en rechute d'un cancer des os. Guillaume illumine l'univers d'Alex, assombri par la maladie. Très vite, ils deviendront proches. Très proches. Jusqu'à tomber amoureux l'un de l'autre. Mais pendant qu'Alex avance vers la rémission avec espoir, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour Guillaume... Certains traitements ne donnent pas le résultat escompté et d'anciennes douleurs refont surface, présage d'un avenir incertain. Impossible alors de ne pas envisager toutes les possibilités, même la pire. Celle qu'Alexandra redoute le plus au monde... Comment garder espoir quand les statistiques sont contre nous ? Cruel, le destin a permis la rencontre de ces deux âmes sœurs pour ensuite s'acharner à les séparer. L'amour est fort et résiste à bien des épreuves, mais peut-il surmonter la mort ?

Le trouble révolté


Emmanuel Lauzon
La rage de vivre
Jeunesse, Contemporaine, Littérature québécoise
Éditions de Mortagne, Collection Tabou, 239 pages
Photographie en couverture: iStockphoto - Adamkaz

+: gars

-: gars

Thèmes: TDAH, différence, difficulté, adolescence, isolement

Résumé:À l’âge de huit ans, on m’a diagnostiqué un Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité ; TDAH, pour les intimes. Qu’est-ce que ça fait dans la vie, un « déficitaire de l’attention » ? Eh bien, ça conteste l’autorité, c’est irritable, ça s’impatiente rapidement, ça parle tout le temps, ça coupe la parole, ça argumente, c’est incapable de tenir en place plus de cinq minutes, ça dérange les professeurs et les autres élèves en classe, ça se fait du souci pour n’importe quoi et ça échoue souvent à l’école. Bref, ça fait chier tout le monde. J’ai donc grandi avec une perception négative de moi-même. Pendant une bonne partie de ma vie, j’ai eu l’impression que tout ce que j’étais capable de faire, c’était me planter et déranger les gens autour de moi. J’en voulais à mes professeurs, à mes parents et à mes intervenants de n’avoir su me faire que des reproches, de m’avoir fait sentir coupable pour des comportements que je ne contrôlais pas. En vieillissant, un sentiment qui m’a toujours habité a commencé à prendre de l’ampleur. Ce sentiment, c’est la rage. La rage de vivre.

Membres, bienvenue!