vendredi 8 janvier 2016

Âmes sensibles devient La conscience du coeur

Bon, j'ai fait une piètre organisatrice ces dernières années pour ce challenge, mais on va remédier à ça en partageant quelques phrases clés des chroniques des participants qui exprime bien l'état d'esprit dans lequel j'ai voulu créer ce challenge, parce qu'il n'est pas là pour nous démotiver! Mais bien pour que l'on soit bouleversés, émus, réchauffés...


Julie7 sur Kinderzimmer affirme:
ce roman est absolument poignant, l’écriture est magnifique, on est choqué, pris aux tripes par cette description sans tabous de la vie de ces femmes, [...] on a la nausée par moments, et on est en même temps fasciné par le courage incroyable de ces femmes [...] on sourit, on pleure.

Unchocolatdansmonroman sur Quelques-uns des cents regrets affirme qu'il:
laisse une douce tristesse flotter autour de lui
Un récit tout en subtilité , sans pathos, avec,  une langue riche et travaillée, faite d'images, de tournures poétiques et gourmandes

Opaline sur Les moitiés d'Alice mentionne que ce tire est un
roman plein de tendresse, qui vous laisse les yeux plein d'étoiles et avec un petit velours à l'intérieur...

 Stelphique sur Est-ce que tu m'entends? dit que
Il y a beaucoup de moments émouvants, ou les larmes sont difficiles à retenir…Un vrai baume au cœur !

BouQuiNeTTe sur Sorry
Le thème est très dur, mais j'ai trouvé qu'il était traité très habilement.

Hykulle mentionne que
Clara et la pénombre, c’est l’exploration des horreurs de la pensée humaine, mais en finesse




Missmarguerite sur Nos étoiles contraires

John Green a réussi là, pour moi, un coup de maître : à partir d'un sujet potentiellement assez casse-gueule, il nous offre un roman intelligent, drôle, beau et émouvant, qui met une boule dans la gorge et mouille les yeux mais sans que l'impression qui nous imprègne soit la tristesse, sans être mièvre ou déprimant.


Pandaroux sur Ce que porte la nuit
Le roman est tout simplement formidable, émouvant, poignant.




purplevelvet sur Dur,dur
Les thèmes sont lourds, mais le traitement est optimiste.



Et bien entendu, il y en avait plein d'autres phrases du genre, mais j'ai préféré me limiter à un extrait par participant. Ne me demandez pas mes avis sur les titres plus hauts. Comme vous, je dois les découvrir!

Malgré une bonne liste d'avis (et je suis certaine que certains livres/films qui peuvent entrer ne l'ont pas été), peu de titres sont revenus à répétition. Les seuls qui sont revenus pour l'instant sont Nos étoiles contraires de John Green, Kinderzimmer de Valentine Goby, Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh, La voleuse de livres de Markus Zusak, Room d'Emma Donoghue.


Et aussi, puisque j'ai encore et encore l'impression que âmes sensibles, découvrez fait trop penser à l'expression « âmes sensibles, s'abstenir» et qu'ainsi les gens s'abstiennent, je change le titre du challenge pour La conscience du coeur, car le but de ce challenge est bien de faire frémir notre coeur et d'éveiller sa conscience sur des sujets plus sensibles. Bref, être conscient tout en étant ému, et même en donnant de la chaleur au coeur. Bon, bien entendu, ça va prendre un nouveau logo avec le nouveau titre, mais je tente de le faire d'ici mars! En attendant, on continue d'utiliser celui avec l'ancien titre!

Et je modifierais une citation de Missmarguerite pour conclure:
ne vous privez pas de [ces] lecture[s] par peur de n'y rencontrer que de la tristesse. [que des émotions négatives]
Alors bienvenue dans le challenge La conscience du coeur!

 

samedi 2 janvier 2016

Où en suis-je dans mes challenges?

Le rendez-vous Où en suis-je dans mes challenges? permet de faire le point sur les challenges auxquels on participe, qu'il soit littéraire, cinématographique ou autre. Le rendez-vous a lieu le samedi, deux fois par mois, et la participation n'est pas obligatoire à chaque fois. Vous pouvez aussi sélectionner certains challenges desquels vous parlerez dans votre billet. 
Bon, ça y est, c'est le temps de la catastrophe, de l'hécatombe! Non, non, ce n'est que le temps de vous présenter les challenges auxquels j'ai participé en 2015. Bon, le non, non, n'est pas tout à fait vrai, car j'ai laissé le début de l'article comme mon article de présentation des challenges, et j'avoue que ça a plutôt été catastrophique. 

mercredi 30 décembre 2015

2015 se termine!

Voilà une autre année qui s'achève, et il est donc venu le temps de faire le bilan. J'avoue avoir beaucoup moins lu cette année, ayant eu d'autres émotions, priorités à vivre, mais n'empêche que je considère que la qualité a été au rendez-vous. Pour cette année, j'ai décidé de vous faire mon résumé par catégories et les chiffres correspondront à l'ordre dans lequel j'ai terminé de lire ces récits. Et de vous signifier mes coups de coeur à la fin et de voir comment se sont démarqués mes nouvelles découvertes.

La fuite en huis-clos

Couverture S.A.S.H.A
Martin Michaud
S.A.S.H.A. (Série Vol 459)
Policier, Science-fiction, littérature québécoise
144 pages, Éditions VLB, 2014
Couverture de David Drummond

+: huis-clos

-: attachement

Thèmes: fuite, enfance, espoir, secret

Résumé: Elias et le petit Sasha errent dans l’aéroport Trudeau. Ils vont y accueillir Luana, la maman du garçon, qui revient d’un long ­séjour à l’étranger. Mais est-ce bien là toute l’histoire? Trois jours plus tôt, un incendie a ravagé la cabane où ils habitaient, au fond des bois. Est-ce pour cette raison qu’Elias se tient sans cesse sur ses gardes?? Ou cela a-t-il plutôt à voir avec l’aura de mystère qui entoure l’enfant?

mardi 29 décembre 2015

La quête éperdue

Couverture Chercher Sam
Sophie Bienvenu
Chercher Sam
Contemporaine, Littérature québécoise
176 pages, Éditions Cheval d'aout, 2014
Conception graphique de Daniel Canty et Xavier Coulombe

+: quête

-: répétitions

Thèmes: itinérance, perte, quête, deuil

Résumé: Mathieu est dans la rue. Il y survit grâce à Sam, son chien. Quelque chose le tue, qui n’est pas le froid ou l’indifférence des autres. Quelque chose l’empêche de respirer. Quand Sam disparaît, Mathieu part à sa recherche et, sans le vouloir, ouvre la porte à ses démons.

dimanche 27 décembre 2015

Lutte pour le courage de vivre

 
Michel Vézina
La machine à orgueil
Littérature québécoise
216 pages, Québec Amérique, 2008
Photographie de la couverture: Happy Road d'Isabelle Gauthier

+: Profondeur

-: lassant

Thèmes: Deuil, orgueil, identité, suicide

Résumé: Mado s'est pendue. Pour Jean-Pierre, alias DJipi, c'est comme être frappé par un dix-roues. Un dix-roues rempli de dynamite. Sans-abri de luxe, cet ancien punk sur le déclin erre de beuveries en lignes de coke à la recherche du vide. Il ne veut plus rien, se fout de tout. Il voudrait mourir lui aussi, là, tout de suite. Si seulement il en avait le courage... Homme de bruits et de sons, il s'exile dans un chalet perdu et silencieux du plus fin fond de l'Estrie.
Mais DJipi ne mourra pas. Il y aura les oiseaux et l'Allumé, son voisin ermite. Il y aura leur petit joint du jeudi matin, pour raconter la vie, il y aura le rêve d'un Environnement Sonore Autonome qui ne voudra pas s'éteindre, et il y aura surtout la Machine à orgueil. 

Michel Vézina signe ici une oeuvre musicale raclée dans le vif où il est question du rapport à l'amour, à l'identité, et à cette lutte perpétuelle que l'on doit mener pour avoir envie de demeurer du côté des vivants. 

samedi 26 décembre 2015

Périls du désert arctique

Couverture Mission sacrée, tome 2 : Le souffle de l'Arctique
Claudine Douville
Mission sacrée, tome 2: Le souffle de l'Arctique
Aventure, littérature québécoise
312 pages, 2013, Éditions Libre Expression
Couverture de

+: légendes/coutumes

-: facilité

thèmes: Inuits, quête, amitié

Résumé: Dans ce deuxième volet de la trilogie, Nate poursuit sa mission, confiée par son ami Aigle noir : retrouver trois objets sacrés dispersés sur la planète. Il a déjà rapporté Feu, la statue de métal des Touaregs, et cherche maintenant Air, la poterie Navajo, donnée aux Inuits du Groenland il y a plusieurs siècles. Accompagné de Laura, Nate atterrit à Ittoqqortoormiit, au sud-est du Groenland. Avec leur guide, ils partent en traîneau à chiens vers une station scientifique où ils espèrent trouver de l'information sur l'épave d'un bateau qui y aurait été pris dans les glaces quelques siècles plus tôt, selon certaines légendes. Mais aux terribles dangers naturels du Groenland s'ajoutent ceux des ennemis qui rôdent.

jeudi 24 décembre 2015

Destins croisés

Couverture Il ne faut pas parler dans l'ascenseur / Les Âmes traquées 
Martin Michaud
Il ne faut pas parler dans l'ascenseur
Thriller, Littérature québécoise
399 pages, 2010, Éditions Goélette
Couverture de

+: suspense

-:sorties

Thèmes: meurtre, paranormal

Résumé:Quand elle se réveille sur un lit d'hôpital, Isabelle Fortin apprend qu'elle a été victime d'un chauffard et sort tout juste du coma. Et pourtant, elle est persuadée d'avoir passé les 24 dernières heures avec un inconnu, Miles. Incapable d'accepter que cette rencontre n'était que le fruit de son imagination, elle va tout faire pour le retrouver... Et s'il ne s'agissait pas que d'un accident ? Et si le chauffeur de la voiture lui voulait du mal ? Y aurait-il un lien entre cette affaire et les meurtres des deux hommes tués exactement de la même manière à une journée d'intervalle ? C'est ce que tente d'élucider le commissaire Victor Lessard, pour faire oublier sa dernière bavure mais aussi pour ne pas penser à l'échec de sa vie familiale. Jusqu'à ce que son propre fils soit mêlé à ses recherches... Une jeune femme lancée à la poursuite d'un homme qui pourrait ne pas exister. Un enquêteur de la police de Montréal sur deux affaires inquiétantes. Un chasseur impitoyable qui pense que chacun doit payer pour ses fautes. Trois destins qui vont se croiser inéluctablement, pour le meilleur et pour le pire...

Membres, bienvenue!