samedi 10 mars 2018

«Mais pourquoi faut-il vivre dans un pays où le temps ne peut pas faire son travail?»

L'orangeraie par Larry Tremblay
Littérature contemporaine - littérature québécoise (canadienne)
Alto, 2016, 146 pages (Première édition:2013)
+ :  style    -: père   Thèmes: guerre, attentat, famille

Présentation: Un père doit choisir quel jumeau agira en martyr.

J'ai pris ce livre dans ma PAL puisque je voulais lire quelque chose de court. Et ce n'est pas parce que c'est court, que ce titre ne marque pas. Je l'ai dévoré, et m'en suis voulu de ne pas me l'être procurée bien avant. J'ai adoré et c'est une première incursion dans l'univers de Larry Tremblay que je redécouvrirai.

Dès la première page, on se fait transporter dans un pays où la guerre a lieu, avec un bombardement qui a tué les grands-parents. L'univers est donc directement posé avec des mots simples, et on découvre la famille des jumeaux.

Rapidement, se présente un homme qui vient voir les enfants, et on comprend rapidement que le père sera confronté au choix de présenter un de ses jumeaux de 9 ans en tant que martyr. Je ne vous en dirai pas plus sur la trame de l'histoire, afin que vous puissiez la découvrir dans son intégralité.

Mais je peux vous dire que j'ai apprécié l'histoire, la révolte qui s'empare de certains personnages, et ça sans que l'auteur tourne cela à la dérision. C'est un récit qui nous fait prendre conscience qu'on ne peut juger des situations que nous n'avons pas vécu, des agissements de gens qui peuvent avoir été victimes des fourberies de certains et qui peuvent avoir voulu duper les gens également. Et aussi sur comment certains réussissent à vivre avec la honte d'avoir vécu de telles situations.

J'ai aussi trouvé que nous nous attachions aux personnages, même si ceux-ci commettront des actes cruels, impensables dans notre réalité quotidienne. Et lorsque je cherchais ce qui m'avait le moins plu au début de cette critique pour tenter de trouver un défaut, j'ai réalisé que je trouvais que le personnage du père, pourtant crucial, ne m'avait pas paru tant défini, comparativement aux jumeaux et à la mère. Cela ne m'a pas empêché de dévoré ce récit. De plus, les mots de Larry Tremblay sont simples, fluides et, dans leur beauté, font ressortir la cruauté de la situation.

Vous comprenez donc que j'ai adoré et que je ne peux que vous conseiller de découvrir ce titre si ce n'est déjà fait. Ce livre fait partie de ces titres à lire, et relire.

Quelques citations
Les choses ne font jamais leur temps, les vivants sont toujours plus lents que les morts. Les hommes dans notre pays vieillissent plus vite que leur femme. Ils se dessèchent comme des feuilles de tabac. C’est la haine qui tient leur os en place. Sans la haine, ils s’écrouleraient dans la poussière pour ne plus se relever.
Ton père dit que c'est un homme qui voit l'avenir. Un homme important qui nous protège de nos ennemis. Tous le respectent, personne n'oserait lui désobéir. Ton père le craint. Moi, dès que je l'ai vu, je l'ai trouvé arrogant. Ton père n'aurait pas dû accepter qu'il passe le seuil de notre maison. Qui lui a donné le droit d'entrer chez les gens et de leur enlever leurs enfants?
Le parfum qui montait de la terre le rassurait, lui permettait de croire que l'avenir avait encore un sens.
Non, tu n'as pas besoin d'avoir une raison ou d'avoir tout simplement raison pour faire ce que tu crois devoir faire. Ne cherche pas ailleurs ce qui se trouve déjà en toi. Qui suis-je, moi, pour réfléchir à ta place? 
Il se posait lui-même la question du mal. Il était trop facile d'accuser ceux qui commettaient des crimes de guerre d'être des assassins ou des bêtes féroces. Surtout quand celui qui les jugeait vivait loin des circonstances ayant provoqué ces conflits dont l'origine se perdait dans le tourbillon de l'histoire. Qu'aurait-il fait, lui, dans de pareilles conditions?

Parce que je participe à quelques challenges






2 commentaires:

  1. une histoire qui doit être dure quand même. Je ne connaissais pas ce livre merci de la découverte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, il y a des choses qu'on ne vit pas directement sur le moment, et qui enlève peut-être un peu de dureté. Mais je ne peux en dire plus sans dévoiler l'intrigue.

      Supprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!