jeudi 12 septembre 2013

Il était des mots...

Le rendez-vous Il était des mots est organisé par moi-même, et je vous partage des citations, pensées, paroles de chansons, phrases célèbres, ou d'autres mots qui m'ont touchée ou fait réfléchir, les jeudis. Et si une question me passe par la tête, je vous la pose! Bien sûr, vous pouvez joindre ce rendez-vous si l'envie vous en dit.

Alors, après avoir malheureusement délaissé ce rendez-vous, encore!, je tente de le reprendre. Ce mois-ci, je vous partagerai des mots québécois pour être en accord avec le challenge Québec en septembre. Et bien sûr, comme lorsqu'on pense au Québec, on pense à la neige souvent, je n'ai pas le choix de vous partager ce poème de Nelligan!
Soir d'hiver
Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
Ô la douleur que j'ai, que j'ai!
Tous les étangs gisent gelés,
Mon âme est noire: Où vis-je? où vais-je?
Tous ses espoirs gisent gelés:
Je suis la nouvelle Norvège
D'où les blonds ciels s'en sont allés.
Pleurez, oiseaux de février,
Au sinistre frisson des choses,
Pleurez, oiseaux de février,
Pleurez mes pleurs, pleurez mes roses,
Aux branches du genévrier.
Ah! comme la neige a neigé!
Ma vitre est un jardin de givre.
Ah! comme la neige a neigé!
Qu'est-ce que le spasme de vivre
A tout l'ennui que j'ai, que j'ai!...
Voilà, j'espère que vous avez apprécié ce poème d'Émile Nelligan, probablement son plus célèbre!

4 commentaires:

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!