dimanche 1 septembre 2013

Un mois bien rempli


Eh oui, c'est aujourd'hui que commence enfin le challenge Mon Québec en septembre, organisé par Karine:) et pour lequel j'aurai un bon nombre de billets à publier ce mois-ci et pour lequel, comme on pouvait commencer avant la date officielle, j'ai eu à me planifier un beau calendrier (photo datant du début août, donc il y a eu des modifications) que voici:

Bien sûr, il y aura surtout des billets littéraires (17 sont déjà prévus au moment de publier ce texte et se retrouveront sur mon site de critiques), mais j'espère aussi vous parler de notre histoire (ici), de films (sur critiquons, critiquons), de certains auteurs (ici) et d'autres choses qui pourraient me venir à l'esprit d'ici la fin du mois. 
Pour ma part, j'ai eu un coup de coeur pour le logo que j'ai mis en haut de ce billet, et c'est celui que vous verrez donc le plus souvent dans mes billets. Bien sûr, vous en verrez d'autres également, et vous pouvez piocher dans l'un ou l'autre des logos faits pour cette édition. 
Et pour partir du bon pied, j'ai décidé de vous parler de certains titres que je ne recommande pas pour ma part, afin que, si vous vous lancez dans l'aventure, vous ne les choisissiez pas pour n'avoir que ce point de vue. Bien sûr, je sais que tous les goûts sont dans la nature, et il s'agit donc ici de mon avis personnel et non de l'avis de tous les Québécois, car je sais que certains titres pourraient être appréciés de la part de mes compatriotes.
Donc, pour ma part, les livres que j'avoue avoir abandonné sont Isabelle de François Lavigne, Carnets de naufrage de Guillaume Vigneault, Le privilège du roi d'Anne Robillard. Et pour ceux qui se sont mérités la note de 2 étoiles sur 5, il s'agit de Poèmes pour la main gauche d'Anne Hébert, La mort au corps d'Eric McComber, Le sort de Fille de Michael Delisle, A.N.G.E., tome 3: Perfidia d'Anne Robillard, Les 9 vies d'Edward de Chrystine Brouillet (qui est soi-dit en passant, l'auteure qui m'a fait découvrir et aimer la lecture, Coups de théâtre de Maurice Gagnon, Chère voisine de Chrystine Brouillet (bref, pour cette auteure, pour ma part, ce sont ces titres avec un chat auxquels je n'adhère pas) et Gabrielle au bois dormant de Denyse Delcourt. Bref, à la quantité de livres québécois que j'ai lus, ça en fait bien peu que je n'ai pas aimé. Bien sûr, ils ont été lus il y a plus ou moins longtemps, donc je n'ai pas de souvenirs précis sur eux. Cependant, certains ont tout de la même la chance de s'être mérités une courte critique que je vous partage. 
Carnets de naufrage: +=fluidité ; -= plate Malgré une écriture assez fluide, le personnage principal ne vit pas grand chose, rendant ainsi la lecture plate et futile. Ce livre fait partie de ceux que j'ai abandonnés, mais comme j'ai lu plus de la moitié et que je n'ai pas embarqué, je me suis permis cet abandon, regardant surtout tous les autres livres que j'ai à lire et qui devraient me donner plus de plaisir. Dommage, car Guillaume Vigneault semble s'être assis sur le succès de son père (Gilles Vigneault) ... Oui, l'écriture est jolie, mais l'histoire est pour ainsi dire pourrie... J'ai l'impression de lire un quotidien sans émotion et sans humour, alors que le sujet de départ et le titre aurait pu permettre plus de folie. Dommage!
Le privilège du roi; c'est rare que j'abandonne un livre dans les premières pages et il en fait partie! Je n'ai pas aimé la forme qui lui a été donné, malheureusement! 
Poèmes pour la main gauche: dommage, j'aime la poésie mais il n'y a que 2 poèmes dans ce recueil qui sont venus me chercher! cela ne m'empêchera somme toute pas de relire Anne Hébert. 
Perfidia: J'ai fait la gaffe de lire le résumé en 4e de couverture avant de lire le roman... or le résumé, correspond davantage à la fin du roman qu'à lui en entier. Cela a par conséquent eu le don de me donner l'impression que l'action était longue à arriver. Nos témoins font maintenant leurs prophètes, mais je considère qu'on n'aurait pas eu besoin d'un roman rien que pour cela. Dans Les chevaliers d'Émeraude, Anne Robillard présentait tous ses personnages centraux dans le tome 1, or ici, j'ai l'impression que ce tome est plus descriptif sur les différents personnages qui semblent être de plus en plus dispersés. Bref, j'ai trouvé que ce tome manquait de détails croustillants et de véritable action, mais il ne m'a pas coupé l'envie de poursuivre la saga, au moins. On verra ce qu'il en est du 4e tome!
Voilà pour ces titres. Bien sûr, je suis certaine que vous voudriez avoir plus de titres, qui cette fois, vous serait conseillé. Pour cela, vous pouvez regarder mon profil babelio avec mon étiquette littérature québécoise. C'est aussi la même chose sur mon blog de critiques, ainsi que le libellé littérature canadienne, car il y a des franco-canadiennes qui sont parfois considérés, à cause de leur venue au Québec à un moment de leur vie, dans la littérature québécoise. Bref, je suis certaine que vous pouvez trouver votre compte peu importe vos goûts, car notre littérature est vaste et diversifiée!
Et bien entendu, ce n'est pas seulement en lecture que les participations se font. Vous n'avez pas le temps de lire, mais il y a un film québécois que vous voulez voir depuis une éternité, eh bien, en voilà l'occasion car cela peut très bien être votre contribution au challenge. Bref, c'est vous qui décidez comment vous participez à ce challenge :)
Pour ma part, je ferai deux grosses mises à jour au courant du mois dans le rendez-vous Où en suis-je dans mes challenges?, et le récap final dans mon bilan, à moins que je me décide de faire un billet exclusif à celui-ci. Donc, n'hésitez pas à me suivre ici et sur mon blog de critiques, ainsi qu'à rejoindre le groupe Facebook, à aller sur le blog de l'organisatrice, de son adjointe, et à vagabonder sur les blogs des participants: vous devriez en trouver pour votre compte!
Sur ce, bon mois de septembre à tous, et bon challenge!
Edit: j'ai oublié de parler qu'il y avait différentes LCs organisées. Pour ma part, je participe à celles sur Michel Tremblay, la saga Filles de Lune, et espérant avoir le temps de le lire, Marie Laberge. Il y en a d'autres qui sont organisés comme Jacques Poulin, Gaétan Soucy (sachez qu'il y en a eu une hommage au mois d'août pour cet auteur si vous cherchez des titres pour lui), Gabrielle Roy (la plupart des présents participants lisent Bonheur d'occasion dont je risque de remonter ma chronique pour la LC à moins de trouver le temps pour lire une autre oeuvre de cette franco-manitobaine ayant écrit sur le Québec où elle a habité), sur une pièce de théâtre, Sylvain Trudel, Anne Hébert. Et c'est bien entendu libre à vous de venir en proposer d'autres! 




4 commentaires:

  1. Belle promo !
    17 pages ?! 17 œuvres ?! Omondieu omondieu omondieu dirait Laurence, Yueyin, moi je n'ai que 6 ou peut-être 7 ouvrages à présenter, le premier, le 5 septembre, trois autres déjà en ligne mais pas en public, les deux derniers pour la fin du mois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, c'est déjà une très bonne contribution pour ta part également!

      Supprimer
  2. J'ai failli mettre un genre de mr Linky aussi mais je me suis rappelé ma précédente expérience :))) Je vais essayer de faire une récap quotidienne... essayer étant le mot clé!

    Merci pour ta présentation!

    RépondreSupprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!