lundi 3 septembre 2012

Une auteure qui m'a fait aimé la lecture


Voilà, début avril, je vous disais que je voyais de plus en plus des billets "spécial auteur" et que j'en ferais lorsque l'envie m'en prendrait. Et depuis que je vous ai parlé de Tania Boulet, je ne vous ai pas fait d'autres billets de ce genre. 

Or, aujourd'hui, c'est mon premier billet de septembre sur ce blog et je vous avais dit que je prendrais part à Mon Québec en septembre organisé par Karine:). 

Alors, j'ai décidé de vous présenter l'auteure qui m'a sûrement fait aimé la lecture. Il s'agit de Chrystine Brouillet dont j'ai lu plusieurs livres, mais pas tous. Je l'ai découvert dans ma jeunesse, en ai lu plusieurs lors de mon adolescence et fait partie des auteurs que je continue à lire avec plaisir. Bref, vous en comprenez que c'est une de mes auteures préférées. 


Elle naît en 1958 à Loretteville (depuis les fusions c'est un quartier de la ville de Québec) où elle étudie au collège des Ursulines. Plus tard, elle étudie en littérature à l'université Laval où elle obtient son diplôme dans ce domaine en 1981, ce qui l'amène à devenir chroniqueuse littéraire en plus d'être auteure. De plus, elle est également chroniqueuse gastronomique et vous remarquerez que sa passion pour la gastronomie se fait sentir dans son personnage de Maud Graham que certains considèrent comme son alter-ego mais dont la dame la considère comme une amie qu'elle prend plaisir à retrouver. De plus, selon http://felix.cyberscol.qc.ca/lq/auteurB/brouil_c/brouille.html, il semblerait qu'elle ait écrit au départ dans le but de séduire son professeur de français. 

En 1982, elle remporte le prix Robert-Cliche pour son premier roman Chère voisine et, peu d'années après, le prix Alvine-Bélisle pour le meilleur livre jeunesse de l'année Le complot. Je me souviens ne pas avoir apprécié ma lecture de Chère voisine lorsque je l'ai lu à mon adolescence et, même si je ne me souviens pas très bien de l'histoire dans Le complot, je me souviens avoir apprécié tous les livres jeunesse de La courte échelle que j'ai lues de sa plume et d'avoir lu Le complot, ce qui signifie que j'ai un vague souvenir de l'avoir aimé.  De plus, je ne suis pas la seule à avoir apprécié ses livres jeunesse puisque, en 1993 et 1994, elle reçoit le Prix du Signet d'Or qui récompense l'auteur préféré des jeunes. 

De plus, en 1987, elle publie Le poison dans l'eau aux éditions Denoël dont elle a rencontré le directeur littéraire à Paris qu'elle aime entre autres pour son histoire et son art. C'est dans ce roman qu'apparaît Maud Graham pour la première fois même si célèbre détective enquête véritablement pour la première fois dans Préférez-vous les icebergs dont une réédition est sortie dernièrement. Même si Chrystine Brouillet demeure en France (pendant 12 ans), elle place le décor de sa saga Maud Graham à Québec.Le roman suivant de la saga est Le collectionneur dont une adaptation cinématographique est sortie. Et les thématiques abordées dans ces romans policiers lui permettent en quelque sorte d'obtenir différents prix littéraires pour d'autres romans de cette saga: le Grand Prix littéraire Archambault pour Indésirables (Silence de mort a également été finaliste pour ce prix) et le Prix Saint-Pacôme du roman policier pour Promesses d'éternité, pour lequel je crois avoir eu un coup de coeur. De plus Soins intensifs a été finaliste pour le Prix Arthur-Ellis, la " Sélection Prix des bibliothécaires de littérature policière de la ville de Paris " . 

Aussi, madame Brouillet n'a pas que Maud Graham comme personnage récurrent puisqu'elle a également créé le personnage de Frédéric Fontaine, un enquêteur qui apparaît dans Rouge secret et Zone grise. Et il y a bien sûr ces livres jeunesse où on a plusieurs sagas et dont plusieurs de ces livres jeunesse sont adaptés. Mais madame Brouillet n'écrit pas que des romans jeunesse et policier. Au début des années 90, elle se lance dans l'écriture de la trilogie Marie Laflamme, une trilogie romanesque franco-québécoise où l'on voit l'historienne dans la plume de l'auteure. Également, on voit ses longues recherches dans chacun de ses romans. D'ailleurs, pour écrire Les quatre saisons de Violetta, elle s'en rendit à Auschwitz pour s'imprégner de l'horreur des lieux afin d'écrire ce polar fantastique. Et même si cette oeuvre est un pavé, je dois dire que je l'avais adoré comme le montrait une courte critique écrite de mon souvenir de cette lecture: «Encore du grand Chrystine Brouillet bien que son style soit plus le polar, mais il n'en demeure pas moins qu'il y a encore ici une part de mystère qui nous tient en haleine et nous fait dévorer le livre à toute vitesse, sauf dans la première partie où il y a plus de longueurs, mais qui sont nécessaires pour la suite du roman; il ne faut pas s'en décourager. Un peu d'alchimie et de réincarnation, ainsi qu'une bonne dose d'histoire face au fantastique font de ce roman un chef-d'oeuvre et une histoire captivante!» De plus, je me souviens très bien avoir apprécié la saga Marie Laflamme. 

Bref, j'espère que vous trouverez de quoi vous réjouir dans de futures lectures de cette auteure puisque j'en ai fait un portrait peu exhaustif. 
Et pour terminer, voici quelques oeuvres de sa biographie! Pardon de ne pas vous la donner au complet. 

La série "Maud Graham"


Quelques livres jeunesse: 


Trilogie Marie-Laflamme

La série "Frédéric Fontaine"
Quelques autres livres: 

8 commentaires:

  1. Une auteure que j'ai beaucoup lu dans ma jeunesse, là ça fait un bon moment que j'ai rien lu d'elle, mais ça tombe bien ma soeur vient de m'offrir «La chasse est ouverte» :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi, je n'ai pas encore lu "La chasse est ouverte" et j'avoue que j'attends un peu puisque son dernier Maud Graham m'avait un peu déçu car on trouvait le coupable trop vite!

      Supprimer
  2. Je ne connais absolument pas (ça n'a peut-être pas franchi l'Atlantique) mais tu m'as donné envie de découvrir cette auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait Miss G, c'est une auteure québécoise dont certains romans ont été publiés en France avant même de l'être au Québec, alors il est possible de trouver ses livres des deux côtés de l'océan.

      C'est une auteure que j'apprécie également, même si je suis loin d'avoir tout lu!

      Supprimer
    2. @ Sunflo : merci pour l'information, cette auteur m'était totalement inconnue mais c'est noté, je vais tâcher de la découvrir.

      Supprimer
    3. Oui, il faut le faire MissG! J'espère que tu apprécieras!
      Et comme l'a dit Sunflo, plusieurs de ces livres ont été édités en France (surtout aux éditions Denoël)

      Supprimer
  3. Je n'ai presque rien lu d'elle... il faut que je poursuive ma découverte!

    RépondreSupprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!