dimanche 27 juillet 2014

L'arbre de Fionavar

Couverture La Tapisserie de Fionavar, tome 1 : L'Arbre de l'été
Guy Gavriel Kay
La tapisserie de Fionavar, tome 1: L'arbre de l'été (The Summer Tree traduit par Élisabeth Vonarburg)
Fantasy, Littérature canadienne
534 pages (Éditions du club France Loisirs avec l,autorisation des Éditions Pygmalion/Gérard Watelet, 2003 (1984))
Maquette: Laurence Verrier. Illustration de la couverture: Sandrine Gestin
Résumé: Ils sont cinq, femmes et hommes, tous Torontois ; ils sont jeunes, étudiants ou professionnels, tous rationnels. Or, les voici projetés dans Fionavar, le Grand Univers dont le nôtre n'est qu'une ombre bien pâle !
Malgré la protection offerte par Mantel d'Argent le magicien, ils sont aussitôt pris dans les premières escarmouches de la guerre qui oppose les forces des Lumières à celles des Ténèbres. Car Rakoth Maugrim, le dieu renégat, a trouvé moyen de se libérer de sa prison millénaire.
Le Grand Royaume du Brennin, où ont abouti nos cinq jeunes héros, est la première cible de Maugrim. Une proie facile, puisque le vieux roi n'a pas renoué les liens tissés par ses ancêtres avec les puissances bénéfiques de l'Arbre de l'Été. Une proie facile, à moins que le roi ne s'offre en sacrifice à ce dernier, ou qu'une autre personne ne le remplace...

+: rythme

-: description

thèmes: prophéties, guerre, amitié

 J'ignore comment j'ai entendu parler de cet auteur exactement, car ce titre traîne dans ma PAL depuis fin 2012, mais avec tous les livres à lire, ce n'est que récemment que je l'ai sorti, car Merkillia l'ayant mis dans ses recommandations du challenge Team LA, il devait finir par sortir par ma PAL.
 J'avoue que, n'étant pas friande de fantasy, les nombreux personnages listés avant le début du roman m'ont fait peur, car je me disais que je n'arriverais pas à m'y repérer. Et je dois avouer qu'il m'a fallu du temps pour distinguer les personnages entre eux, et ce même à la fin du livre, j'avais encore cette sensation pour certains personnages. De plus, j'ai aussi eu de la difficulté à cerner certaines créatures, car je trouvais parfois que cela manquait de descriptions pour les imaginer.
 Malgré cela, j'ai tout de même pris plaisir dans cette lecture. J'ai trouvé que l'auteur nous amenait tranquillement dans son univers afin qu'on puisse bien l'aborder. J'ai aussi trouvé qu'il y avait un bon rythme dans la narration et que cela transparaissait dans la plume qui nous permettait de nous entraîner avec élan dans les scènes plus rythmées. J'ai aussi aimé en apprendre sur les différents humains transportés dans cet univers, même si j'aurais parfois aimé avoir des nouvelles plus tôt. Bien que loin d'être experte en mythologie, j'ai aimé reconnaître certaines inspirations, voir les mélanges et me demander d'où cela pouvait venir.
 Bref, je ne regrette pas cette lecture où Guy Gavriel Kay a créé une belle métaphore et a su créer un univers fantaisiste qui nous paraît crédible.

Parce que je participe à quelques challenges...

Challenge Team LA








2 commentaires:

  1. Félicitations pour la réussite de ton challenge GGK et merci de ta participation ! Je vois que ta lecture a quand même été une bonne découverte et j'en suis bien heureuse ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, merci pour l'organisation! Ravie de la découverte :)

      Supprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!