dimanche 23 septembre 2018

Parce qu'il manquait le plus important!


Dernièrement, je vous ai fait un petit suivi concernant les challenges auxquels je participais. Tout allait bien, jusqu'à ce que quelques minutes après avoir publié mon billet, je me rende compte que j'en avais oublié. Pourtant, je me garde des chroniques depuis le début de l'année pour les publier en novembre.


Oui, j'avais oublié de mentionner Québec en novembre, la honte! Pour me faire pardonner, je dirai simplement que j'ai déjà quelques chroniques rédigées. Bon, il reste à les mettre à l'ordi, mais pas question de les oublier.
L'an dernier, je disais dans mon bilan qu'il y avait certains contes/légendes qui étaient mentionnés et qui ne me disaient pas grand chose. J'ai donc sorti cette année Les grandes légendes québécoises de Gaston Gendron du fond de ma PAL, mais j'avoue que le style n'était pas celui qui me convenait le mieux. Au moins, j'aurai pu découvrir Le géant Beaupré, Alexis le trotteur, le rocher Percé et bien d'autres. Mais au niveau de l'écriture, ce n'était vraiment pas top.
Heureusement, ce n'est pas tous cette qualité d'écriture. Je vous parle de quelques romans que j'ai lus, mais que je ne chroniquerai pas de façon plus approfondie.
Pour Les enfants de Roches-Noires, tome 1: Ceux du fleuve de Anne-Michèle Lévesque, bien que ce soit un langage oral, et qu'il soit donc plus difficile d'y accrocher, on comprend que c'est bien le style souhaité, et on s'y fait assez rapidement, puisque, si ma mémoire est bonne, la narratrice est d'une région au début des années 1900. Il y a donc un côté historique qui m'a plu, et j'ai aimé voir l'évolution de ses relations.
Ensuite pour le tome 8 de la saga A.N.G.E., Periculum d'Anne Robillard, j'ai trouvé qu'il y avait plus d'actions, mais un peu trop de personnages selon moi, car je réalise qu'ils sont peu développés pour s'en faire une meilleure idée, exceptés leurs traits très distinctifs. Donc, il faut être très attentif pour se rappeler les liens, les seconds/tierces noms. Et on sent plus une réflexion sur la religion dans ce tome, à travers l'action.
Pour Charlotte Lavigne, tome 3: Cabernet sauvignon et shortcake aux fraises de Nathalie Roy, j'ai moins apprécié le début, car je trouvais que ça tournait un peu en rond, excepté lorsqu'il y avait des rebondissements, car ils m'ont semblé plus nombreux que dans les précédents tomes. Une agréable lecture au final.
Donc, ce ne sont pas les lectures que j'ai le plus appréciées, ni le moins dont je vous fait un petit commentaire ici. Il y aura entre autres La jeunesse en feu dont vous aurez la chronique en novembre. Juste pour vous intriguer, je disais quelque part à son propos : «sur ce sujet de maltraitance (bébé secoué) par le biais d'une policière également au prise avec une adolescente qui semble sombrer dans les gangs de rue».
Donc, pour patienter d'ici novembre, vous pouvez regarder par exemple mes chroniques sur L'orangeraie de Larry Tremblay, Comme un coup de poignard d'Ariane Charland, etc. Ou encore allez sur les blogs de Karine:) et de yueyin qui en sont les organisatrices et qui nous font des récaps du tonnerre où vous trouverez tout plein d'idées que vous pourrez découvrir pour le mois. N'hésitez pas à le joindre.
Sinon, j'ai mentionné qu'il en manquait au début. L'autre, il s'agit du Grand défi de littérature québécoise où je veux aller varier mes découvertes puisqu'il y a des catégories telles que les régions. Je sais que vu mon rythme de lecture, je ne serai pas la gagnante, mais j'essaierai d'aller piocher dans les catégories pour sortir de mes horizons.
Oui, vous pouvez rire, ce sont les challenges québécois que j'avais oublié de mentionner.
Donc, n'hésitez pas à joindre ces défis. PS, l'ambiance sur le groupe Facebook de Québec en novembre est toujours cool! Venez jaser avec... vos compatriotes françaises qui y sont déjà! belges, suisses également! Et nous aussi! 

4 commentaires:

  1. Et bah alors, tu ne fais pas honneur à ton pays :p Je découvre à l'occasion que tu es québécoise, je ne m'en étais jamais aperçue dans ton suivi (ou alors je ne m'en souvenais pas, possible aussi) ! Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me surprendrait que tu ne t'en sois jamais aperçue. Au moins, je n'oublierai pas mes chroniques, j'en ai plusieurs prévues!

      Supprimer
  2. A bientôt en novembre ! J'ai entendu plusieurs écrivains québécois au Festival America ce weekend !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au plaisir de lire tes chroniques et que, si je me souviens bien, tu me fasses découvrir la poésie de mon peuple.

      Supprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

P.S., si vous n'avez pas de compte Google, prenez une autre des options, car ça me fera plaisir d'échanger avec vous!

Membres, bienvenue!