samedi 25 novembre 2017

Le bouncer

Jacques Poulin
Un jukebox dans la tête
Littérature contemporaine, littérature québécoise
Leméac, 147 pages, 2015
Couverture : image de Gianni Caccia

+: plume

-: l'entrecroisement

Thèmes: voisin

Présentation:Une surprise de taille attend Jack Waterman, l'écrivain le plus lent de la ville de Québec, lorsqu'il prend l'ascenseur ce matin-là. Une rousse de vingt-cinq ans, mince et jolie, portant des lunettes orangées, lui donne des palpitations en lui déclarant en douce : « J'ai lu tous vos livres et... je vous ai fait une petite place dans mon coeur. » Commence alors entre Jack et Mélodie un chassé-croisé d'affections qui hésitent, avancent, oscillent, bafouillent et glissent vers une fragile histoire d'amour à mesure que la machine à souvenirs déroule les aventures et mésaventures de chacun.
Comment survivre ? se demandent tous ces personnages, aux prises avec les situations inextricables des âges de la vie, le cycle des illusions perdues et des rêves oubliés.

J'ai emprunté ce titre à la bibliothèque, car je voulais découvrir à nouveau un autre titre de Jacques Poulin, puisque j'apprécie sa plume.
Malheureusement, dès le début, une impression de déjà-vu, pourtant, je n'avais que 2 Poulin à mon actif. Je crois que cela m'a suivi tout au long de ma lecture.
De plus, je trouve que la façon dont les personnages racontent à tour de rôle un bout de leur histoire ne vient pas donner de force dans ce récit, et je me demandais plus comment cela s'entrecroisait dans leurs vies.
N'empêche, la plume de Jacques Poulin est demeurée fidèle à ce que je connaissais déjà, et je crois que c'est cela qui m'a aidé à terminer cette lecture, et qui me pousse encore à découvrir d'autres titres de l'auteur.
- Il fallait supprimer ce qui était inutile, même des paragraphes er des chapitres entiers. Remplacer chaque mot par un autre, juste pour voir. Corriger les hiatus et les mauvaises sonorités. Modifier la construction des phrases. Revoir la ponctuation. Multiplier les alinéas pour donner au lecteur la chance de respirer. Lire l'histoire à haute voix en écoutant la petite musique. Laisser dormir le texte. Et puis recommencer. 
 - Tous les écrivains font ça? 
- Non. Pas les écrivains médiatiques. Ils n'ont pas le temps.


Même si, jusque-là. elle s'était tirée d'affaire, je craignais qu'elle n'ait subi de blessures à l'âme qui ne guérissent jamais.


Avant de m'endormir, j'eus le temps de me demander pourquoi toutes les images que je venais de revoir étaient dramatiques et négatives, alors que mon existence avait été assez bien partagée entre bonheur et malheur, en particulier dans le domaine amoureux.

6 commentaires:

  1. C'est pas trop mon style de livre mais merci de cette découverte

    RépondreSupprimer
  2. Encore un auteur à découvrir. Je ne l'ai jamais lu. Mais je ne commencerai peut-être pas par celui-ci alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le recul, l'histoire est intéressante. Je crois que c'est la sensation d'avoir relu la même chose de l'auteur qui m,a freiné

      Supprimer
  3. j'ai aimé ceux que j'ai lu de cet auteur, mais c'est vrai qu'il a des thèmes très récurents!

    RépondreSupprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

P.S., si vous n'avez pas de compte Google, prenez une autre des options, car ça me fera plaisir d'échanger avec vous!

Membres, bienvenue!