mercredi 25 janvier 2012

Est-il juste de qualifier le Moyen-Âge de période noire?

Un texte écrit pour un travail. 

    L’histoire de la civilisation occidentale est divisée en plusieurs périodes. Chaque période a ses propres caractéristiques et est vue de façon différente des autres. Le Moyen-âge, période débutant avec la chute de l’empire romain au Ve siècle et se terminant au XVe siècle, est souvent considéré comme une période noire. Mais, certains se demandent s’il est juste de qualifier cette période de cette façon.

    Puisque le Moyen-âge s’étend sur environ un millénaire, les historiens le séparent habituellement en trois périodes. Ces périodes sont, dans l’ordre chronologique, le Haut Moyen Âge, le Moyen Âge triomphant et le Bas Moyen Âge. Ces périodes étaient diverses les unes des autres.

    Tout d’abord, une période noire, pour moi, est une période où tout est obscur, où tout est dur à supporter, où rien de bon ne se produit et où tout ce qui se passe conduit irrémédiablement à un état pessimiste.

    Bien sûr, le Moyen-âge est une période où la puanteur est de rigueur puisque les systèmes d’égout sont quasi-inexistants et que les ruelles sont étroites. De plus, les villes deviennent assez souvent la proie des flammes et la circulation est souvent mal aisée. De plus, les habitations, même si elles protégeaient bien contre les précipitations et le soleil, protégeaient mal contre l’humidité et le froid. Aussi, le Moyen-âge fut truffé d’invasions de toutes parts. D’ailleurs, l’Europe occidental sera sous l’emprise d’une culture primitive pendant trois siècles à la suite des invasions germaniques. De plus, l’eau était difficile à trouver en milieu urbain et il y avait des carences alimentaires, ce qui entraînait une déséquilibration du régime quotidien. Cela augmentait les risques de famines. Il y avait aussi beaucoup de maladies épidémiques ou endémiques. En plus, les conditions générales de l’alimentation et de l’hygiène reliées aux conditions particulières favorisant la diffusion des maladies favorisaient une mortalité considérable au Moyen-âge. Tout cela contribue à donner au Moyen-âge une allure plutôt sombre.

    Cependant, je ne considère pas le Moyen-âge comme une période noire puisque cette période connut aussi des avancés dans plusieurs domaines. D’ailleurs, le Moyen-âge fut une période d’unité grâce au féodalisme et à la religion chrétienne. De plus, il y eut un grand essor démographique et l’Homme vit tripler la durée de vie moyenne de son existence. Aussi, le Moyen-âge fut une période de grande effervescence intellectuelle avec l’apparition de nouvelles institutions d’enseignement telles les universités et avec la stimulation de l’alphabétisation. Aussi, il y eut de grandes réalisations aux niveaux artistiques et culturels. De plus, le Moyen-âge connut des temps de paix relative et un système élaboré de contrôle policier, judiciaire et administratif fut élaboré pour assurer la sécurité des paysans. Le sort des populations rurales s’améliora en partie grâce à cela. De plus, il y eut des progrès techniques. D’ailleurs, on améliora les appareils de l’Antiquité en accroissant leur efficacité et on inventa de nouveaux outils. Ces inventions, bien que simples, furent révolutionnaires. Ces inventions étaient surtout au niveau des animaux, des transports et de l’agriculture. De plus, on améliora les techniques agricoles. Par ailleurs, on utilisa la technique de l’assolement triennal, qui consistait à faire la rotation des terres en trois au lieu d’en deux, ce qui permettait d’avoir une jachère. Cela permit d’avoir une amélioration considérable de la production, tant au niveau de la quantité que de la valeur. Aussi, on fit une meilleure utilisation de l’énergie hydraulique grâce aux moulins et on eut une meilleure connaissance des vents marins, des voiles et des charpentes. De plus, il y eut des progrès dans la métallurgie, ce qui favorisa la diffusion des instruments. Alors, toutes ces avancés font qu’il est injuste de qualifier le Moyen-âge de période noire puisqu’elles montrent que le Moyen-âge était une période de prospérité.

    Alors, que peut-on qualifier de période noire? Il serait juste d’affirmer que les derniers siècles du Moyen-âge constituent une période noire. Autrement dit, il serait juste d’affirmer que les XIVe et XVe siècles, qui correspondent à la période du Bas Moyen Âge, peuvent être considérés comme une période noire. D’ailleurs, « Cette période exceptionnellement sombre dans l’histoire de l’Europe est encore noircie par le contraste qui l’oppose, d’une part, à l’apaisement vécu aux XIe et XIIIe siècles et, d’autre part, à la Renaissance. Elle donne à tout le Moyen Âge une sinistre lumière. » Cette phrase l’affirme; cette période fut exceptionnellement sombre, ce qui fait que c’était une période noire. De plus, elle montre que ce n’est pas l’ensemble du Moyen-âge que nous devons considérer comme période noire puisque ce n’est que les derniers siècles du Moyen-âge qui donnent à celui-ci un aspect de noirceur. Or, comme ce qui se passe en dernier, c’est souvent ce que nous retenons le plus facilement, c’est ce que nous retenons du Moyen-âge. Cependant, il est tout de même injuste de qualifier le Moyen-âge de période noire, puisque ce n’est qu’une illusion qui lui est conférée par les XIVe et XVe siècles, et que cette illusion ne représente point la réalité.

    Il est juste d’affirmer que le Bas Moyen Âge est une période noire parce que cette période a amené avec elle les grands fléaux. D’ailleurs, cette période a vu réapparaître la famine, due à une pénurie alimentaire générale dans toute l’Europe. Aussi, durant les deux derniers siècles du Moyen-âge, il y a de nombreuses guerres. Le conflit entre la France et l’Angleterre, commencé au XIIe siècle pour expulser les Anglais de la France, connaît un paroxysme séculaire dans la guerre de Cent Ans, guerre de 1337 à 1453. Cette guerre bouleverse l’activité économique et l’insécurité augmente. De plus, il y a de nombreux conflits intérieurs et la guerre passe d’une guerre-tournoi, principalement pour faire des prisonniers, à une guerre meurtrière, ce qui a pour effet d’augmenter le nombre de décès. De plus, en 1438, apparaît la Peste noire qui est transmise par les rats. Puisqu’ils sont affaiblis par les famines et les guerres, les populations en sont plus vulnérables et cette peste cause la disparition d’au moins le tiers de la population. En plus, à cause du désarroi général, le peuple se révolte à l’aide de soulèvements de masse d’une violence inouïe, telle la Jacquerie. Cependant, ces révoltes sont partout écrasées dans le sang puisqu’elles ne sont pas structurées. Aussi, la culture de ces siècles est morbide. De plus, durant cette période, l’Église est elle aussi secouée par une crise d’autorité bouleversant son unité et le grand schisme d’Occident éclate en 1378 suite à cette crise. Donc, on peut dire que le Bas Moyen Âge fut une période noire puisque tout ce qui s’y produit plongea le peuple dans un état plutôt pessimiste qui les amena à se révolter.

    Pour conclure, il est injuste de qualifier l’ensemble du Moyen-âge de période noire puisque celui-ci, même si plusieurs facteurs ont contribué à lui donner un aspect plutôt sombre, a connu des avancés dans plusieurs domaines. Cependant, il serait juste de qualifier de période noire la Bas Moyen âge puisque cette période a connu de grands fléaux, ce qui lui donne un aspect assez sombre.

4 commentaires:

  1. Le Moyen âge est une période qui m'intéresse particulièrement. Evidemment je suis plus calée au niveau littéraire mais je te rejoins sur le fait que de grandes choses ont vu le jour durant cette longue période et qu'elle parait noire en regard de la période qui suit évidemment. Au niveau littéraire je pense que l'héritage des troubadours et trouvères a permis une évolution intéressante, le travail des clercs nous laisse une trace de l'imaginaire médiéval qui révèle les peurs des hommes mais aussi souligne combien leur imagination était grande. Puis les joutes verbales (Adam de la Halle, Robert de Boron ...) et les magnifiques lais prouvent que tout n'était pas noir. Je pense que c'était une transition nécessaire. Merci pour ton travail !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça aurait été intéressant d'approfondir avec le côté littéraire je crois aussi!

      Supprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!