mardi 13 mars 2012

Les 10 citations littéraires préférées

Iani a repris en français le rendez-vous Top Ten Tuesday initialement créé par The Broke and the Bookish.

Mais qu'est-ce que le TTT; c'est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.




Et quel est le thème retenu pour cette semaine: Les 10 phrases, répliques et/ou citations préférées. Voilà un thème qui est apparu au vote au moment où je me demandais s'il avait déjà été proposé. Or, même si j'avais eu également l'idée de proposer ce thème, voilà que je me demande qui a eu la cruauté de le faire, car comment se limiter à seulement 10 sur celui-ci! Ahhrgh! J'ai été voir sur babelio où je mets mes citations des dernières années, et j'en ai 217 (surtout depuis juillet 2011), alors choisir les 10 préférées parmi celles-là, c'est mission impossible, surtout que certaines n'y ont pas encore été mises. De plus, je dois vous dire que pour Marie-Tempête de Dominique Demers, j'y ai publié 11 citations qui sont parmi mes préférées et qui auraient donc dû se retrouver dans ce top, sans compter celles de some-books sur ce même livre et celles sur les autres livres que j'ai lus de cette auteure! Alors, seulement dix pour les nommer les préférées, c'est une mission plus dure que de me téléporter dans un autre univers! Donc, vous me pardonnerez si je modifie plutôt par 10 citations parmi mes préférées, et j'essaierai de vous en partager d'auteurs différents. Désolée pour la longueur de la première que je vous partage (et de certaines autres)et désolée si des citations sont extraites de livres cités dans le TTT du 14 février. :'(

  1. Là où la mer commence de Dominique Demers
    "Sixième trésor", lui chuchota-t-il à l'oreille.
    Cette fois, ils restèrent encore plus longtemps immobiles pendant que l'oiseau, grimpé sur la plus haute roche, offrait ses larges ailes à sécher au soleil et au vent. Béatrice avait déjà expliqué à Maybel que le cormoran, pourtant si beau, si noble, souffrait d'un curieux handicap. Ses plumes n'étaient presque pas imperméables et lorsque ses ailes étaient gorgés d'eau, il avait beaucoup de mal à voler. C'est pour ça qu'on le voyait si souvent, arrêté sur un récif ou un écueil, les ailes déployées, l'air triste, attendant patiemment de pouvoir se remettre à voler.
    Maybel avait souvent vu des cormorans séchant leurs ailes. Mais cette fois, peut-être parce qu'elle s'était arrêtée, parce qu'elle était restée si longtemps attentive, elle eut l'impression de ressentir en elle-même la peine du cormoran. Et lorsque l'oiseau, sentant enfin ses ailes allégées, les secoua plusieurs fois avant de prendre son envol, Maybel découvrit que c'était complètement différent de l'envolée des hérons juste avant. Elle avait été déçue de ne plus pouvoir épier les grands oiseaux bleus, alors que, cette fois, elle applaudissait de tout coeur le départ du cormoran enfin consolé.
  2. Des milliers d'étincelles de Tania Boulet
    [...]je n'aime pas que les choses finissent, Je voudrais que tout soit éternel. Je voudrais être sûre que quelque chose, quelque part, dans ma vie, restera toujours pareil. Mais tout change et je me sens complètement déstabilisée. Comme si je vivais sur un bateau qui tangue et que je ne savais pas quand je vais finir par tomber à l'eau. [p.170]
    C'est la première fois de ma vie que je doute autant. L'amour a toujours été facile, avant. Peut-être parce que ce n'était pas vraiment de l'amour... Je ne me suis jamais retrouvée dans cette position d'incertitude. Je donnerais cher pour que mon problème se règle sans moi, sans que j'aie à ouvrir la bouche ou à bouger le petit doigt.
  3. Et au pire, on se mariera de Sophie Bienvenu
    Elle est conne, ma mère. Elle pense que plus tu cries, plus on t'entend.
    Alors que c'est quand tu chuchotes qu'on t'entend le mieux.
    [p.126-127]
  4. À l'est d'Eden de John Steinbeck
    On dit que ces gens tiraient de leur foi en un Dieu juste et bon la force de vivre et que les autres problèmes se résolvaient d'eux-mêmes. Mais je crois que c'est parce qu'ils avaient confiance en eux-mêmes en tant qu'hommes, parce qu'ils se savaient, par-delà le doute, des entités morales solides, qu'ils pouvaient offrir à Dieu leur courage et leur dignité pour qu'il les leur rendit en partage. Si de tels actes n'ont plus cours, c'est peut-être parce que les hommes n'ont plus confiance en eux. [p.20]
  5. D'un silence à l'autre de Micheline Duff
    Ah! ces silences... Qu'on en finisse donc avec les saisons d'orages et qu'on vive enfin à ciel ouvert et en paix, le temps qu'il nous reste à vivre.
  6. Des vents contraires d'Olivier Adam
    ça m'étonnait toujours cette capacité qu'ont les enfants à oublier, redonner sa chance à qui ne la mérite pas. [p.201]
  7. Petit guide pour orgueilleuse (Légèrement) repentante d'Annie L'Italien
    Mes larmes ont coulé sans retenue. Pour la première fois de ma vie, je n'avais rien à faire de l'opinion des gens qui m'entouraient. Tout ce que je voulais, c'était qu'on me laisse en paix. 
  8. Coeurs perdus en Atlantide de Stephen King
    - Mais non. C'est solide, les coeurs, Pete. En règle générale, ils ne se brisent pas. Les coeurs, ça plie sans se rompre. (p.359)
  9. Parce que c'était toi de Marc Fisher
    J'ai d'abord souri, et elle a bien vu que j'avais encore toute ma tête et tout mon coeur, surtout, tout mon coeur. Elle a bien vu que je l'aimais plus encore que le premier jour, plus que jamais, que je l'aimais pour toujours, qu'à la vérité, ça ne s'était jamais arrêté. Seulement, pendant un an ça avait pris un autre visage, moins glorieux. Mais l'amour porte plusieurs habits: qui ne le comprend, qui ne se satisfait que de celui du dimanche, le perd. p.278 
  10. L'enchantée de Louise Portal
    Apprendre à laisser vivre les autres sans toujours tenter de leur épargner les épreuves, les écueils. Laisser les gens vivre leurs chagrins et le miroir se briser. Sans intervenir, me dis-je.
  11. La couleur des sentiments de Susan Madison
    J’estimais plus digne de ne pas nous abandonner à notre chagrin. Il aurait été facile de se laisser aller. Si tu savais le nombre de fois où j’ai eu envie de m’effondrer… 
  12. Les hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra
    Qu'y a-t-il de si grave, de l'autre côté de la nuit, pour que le soleil y laisse l'ensemble de ses couleurs?
  13. Pars vite et reviens tard de Fred Vargas
    -[...]Voilà ces rochers. À force que la mer les frappe, les cogne, les bouts mous se mettent à fondre.
    - «Fondre» n'est pas le mot.
    - On s'en fout, Danglard. Ces bouts s'en vont. Les parties dures commencent à faire saillie. Et plus le temps passe et plus la mer cogne et la plus la faiblesse s'éparpille à tous vents. À la fin de sa vie d'homme, le rocher n,est plus que crénelage, dents, mâchoire de calcaire prête à mordre. À la place du mou, voici des creux, des vides, des absences.
    -Alors? dit Danglard.
    -Alors je me demande si les flics, et des paquets d'autres humains exposés aux fracas de la vie, ne subissent pas la même érosion. Disparition des parties tendres, résistance des parties coriaces, insensibilisation, endurcissement. Au fond, une véritable déchéance. 
  14. Mémoires d'Hadrien de Marguerite Yourcenar
    [...]J'accepte avec calme ces vicissitudes de Rome éternelle.
  15. La ligne verte, tome 1: Deux petites filles mortes de Stephen King (je sais, encore lui, mais bon!)
    Ils vous touchent, vous savez; vous ne voyez pas le pire en eux, ces pulsions qui martèlent leurs horreurs comme des démons à la forge. [p.30] 
  16. Le val de l'espoir de Marie-Bernadette Dupuy
    Elle sait pardonner, elle sait aimer au-delà de la haine, de la peur. 
    En arrivant ici, j'étais comme toi, juste une boule de colère et de haine contre le reste du monde. Et tu vois, ça peut passer. Il faut simplement le vouloir... Avoir le courage de raconter ce qui a fait si mal.
  17. Sous la toge de Nathaly Dufour
    On ne meurt pas d'amour. On se défait, on s'étiole, on se déchesse. Mais on ne meurt pas. Du moins, c'est ce qu'on dit. p.44
  18. Un long dimanche de fiançailles de Sébastien Japrisot
    "[...]Toi, je le sais, tu secouerais cette espérance jusqu'à ce qu'elle crache la vérité à tout le monde." [p.105]

    [...] la vie est longue et peut porter encore beaucoup plus sur son dos. [p.367]
  19. Simple flatterie à l'égard d'un auteur blogueur ;)
    Quelques flocons, et c’est une féérie qui m’enchante et me fait retomber en enfance. On peut s’étonner du plaisir que j’ai à regarder la neige tomber, mais il faut dire que c’est un phénomène plutôt rare en Anjou du fait de la fameuse « douceur angevine ».  
  20. Marie-Tempête de Dominique Demers (si, il fallait bien que je vous en partage au moins une de ce texte!)
    Le petit fil avait cassé. J’aurais dû m’en douter. Il ne tient jamais. Chaque fois que l’un se sent prêt à déposer ses bagages, l’autre s’enfuit. Ou meurt. La vie n’est qu’une suite de déchirures. Alors, il faut se protéger. Ne jamais entrer en gare. Toujours continuer. Filer. Sans s’arrêter. Sinon, chaque fois que le train repart, on est plus petit, plus vide et plus perdu.
    Il fallait faire vite. Sauter même si le train roulait. Sauter au risque de se blesser. Sauter pour sauver sa peau. 
  21. A.N.G.E., tome 3: Perfidia d'Anne Robillard
    Il y a un moment précis pour soulager quelqu'un de son fardeau. Tu dois apprendre à attendre, Képhas. La véritable compassion doit tenir compte de ce dont l'âme de l'autre a besoin. Aimer ne signifie pas se laisser emporter par le jeu des émotions du moment. Aimer vraiment, c'est arriver à lire entre les lignes dans l'âme de l'autre et ne pas chercher à la réécrire à notre façon. [p.198]
 Alors, voilà, je sais que je vous avais dit 10, mais j'ai mis celles qui m'émouvaient le plus lorsque je regardais toutes celles sur mon profil babelio et là, je suis incapable d'en ôter, car cela me ferait mal au coeur de les supprimer! Qu'est-ce que vous voulez? Je vous avais bien dit que c'était mission impossible pour moi de me limiter à 10, vu que toutes ces citations me touchent profondément! Alors, j'espère que cette minime sélection (oui, c'est minime pour moi) vous aura plu et vous aura donné un aperçu du style que j'aime et qui me touche!
Somme toute, je ne peux pas m'empêcher de vous en partager deux autres à nouveau:
  • En tant qu'organisatrice du challenge La face cachée des Disney , encore une citation de Dominique Demers (je sais, mais elle a une excellente plume) dans le premier tome de La grande quête de Jacob Jobin :
    -Comme vous voyez, mes connaissances féeriques ne sont pas totalement nulles. Ma soeur, qui est un peu stupide- désolé, mais c'est la pure vérité - a vu le dessin animé de Cendrillon au moins cent fois quand elle était petite. Alors, forcément, j'en ai visionné des bouts moi aussi. Il était quand même fort, ce monsieur Disney, non? C'est sûr que c'est une histoire de filles, mais... ça se tient quand même.
    - Une histoire de filles! Inventée par monsieur Disney! Tu le fais exprès ou tu es vraiment aussi bête que ça? L'histoire de Cendrillon est née dans la nuit des temps et si Disney a pu en faire un dégât, c'est parce qu'avant lui, quelqu'un de pas si mal l'avait couchée sur papier. Il s'appelle Charles Perrault et il est né trois siècles avant ton monsieur Disney. 
  • Et puisque nous sommes tous des amoureux de la lecture:
    «On trouve aussi des tas de livres écrits de manière admirable mais dont les histoires ne sont pas très bonnes. Sache lire parfois pour l'histoire, Bobby. Ne sois pas comme ces snobinards qui refusent de le faire. Mais lis aussi parfois pour les mots, pour la langue. Ne sois pas non plus comme ces frileux qui ne s'y risqueraient pas. Et le jour où tu tombes sur un bouquin qui raconte une bonne histoire et qui en plus est bien écrit, chéris-le comme un trésor. (p.31)
    C'est moi qui rajoute le gras
Bonne semaine à tous et à un prochain rendez-vous! Et vous, votre TTT, il a donné quoi?

19 commentaires:

  1. Une très belle sélection ! J'ai lu moi aussi les Mémoires d'Hadrien mais il y a très longtemps... Bonne journée :-)

    RépondreSupprimer
  2. oh la la, tu n'as pas pu t'arrêter ! j'ai hésité à faire comme toi mais j'y serai encore ! ah ah . J'ai découvert de belles citations grâce à toi et je découvre aussi une incorrigible romantique, n'est-ce pas ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah zut, je suis démasquée! ^^
      et si, j'ai réussi à m'arrêter, il y en a encore beaucoup beaucoup d'autres que j'aurais aimés vous faire découvrir!

      Supprimer
  3. J'aime bcp la dernière :) !!! Tu nous as fait un superbe top ten !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Ça m'a fait plaisir de vous en faire découvrir!

      Supprimer
  4. Que de belles citations ! :) J'aime particulièrement celle d'Olivier Adam.

    RépondreSupprimer
  5. En fait tu es une collectionneuse de citations, toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui! Et dire qu'il y en a d'autres que j'ai ajoutées après avoir prévu mon billet (Bottero pour n'en citer qu'un) et d'autres que je n'ai pus recensées, faute de moyens pour le faire :|

      Supprimer
  6. Ah Là où la Mer Commence....
    Superbe histoire ! Je l'ai emprunté à la médiathèque il y a des années, et je m'en souviens encore Ce livre m'a vraiment marqué !

    RépondreSupprimer
  7. Waouw, ta liste est vraiment longue ! :D J'aime tout particulièrement celle de Les hirondelles de Kaboul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N.hésite pas à le lire, car Khadra a vraiment une belle plume (tu peux aussi voir d'autres citations choisies sur babelio sur la fiche du livre, et dans ma critique aussi, je crois, mais là, je ne suis pas certaine!)

      Supprimer
    2. Et non, c'est moins long que le top des raisons d'être accroc, alors, je ne considère pas que c'est long!

      Supprimer
  8. Wouaw t'es vraiment passionnée de citations, toi. Je ne pas les livres que tu mentionnes. Sauf, Mémoires d'Hadrien, qui est un livre à citations par excellent :D et La couleur des sentiments dont j'ai vu le film et aimerait bien lire le livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime les mots qui touchent!
      Oh, attention, pour le livre La couleur des sentiments que je cite, c'est celui de Susan Madison et non celui de Stockett (The Help)! Moi aussi, j'aimerais lire ce dernier, et voir le film!

      Supprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!