lundi 26 décembre 2016

Coup de poing de la vie



Elisabeth Tremblay
Tu vivras pour moi
Jeunesse, Drame, Littérature québécoise
Éditions de Mortagne, Collection Tabou, 241 pages, 2013
Photographie en couverture:

+: émotions

-: mon souvenir est trop loin

Thèmes: maladie, cancer, deuil, amour

Résumé:Alexandra a quatorze ans quand la fatigue et les ecchymoses font leur apparition. C'est à l'hôpital que le diagnostic tome : leucémie. A partir de ce jour, la vie de l'adolescente sera à jamais chamboulée... Pendant ses trente mois de chimio, elle fera la connaissance de Guillaume, un garçon en rechute d'un cancer des os. Guillaume illumine l'univers d'Alex, assombri par la maladie. Très vite, ils deviendront proches. Très proches. Jusqu'à tomber amoureux l'un de l'autre. Mais pendant qu'Alex avance vers la rémission avec espoir, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour Guillaume... Certains traitements ne donnent pas le résultat escompté et d'anciennes douleurs refont surface, présage d'un avenir incertain. Impossible alors de ne pas envisager toutes les possibilités, même la pire. Celle qu'Alexandra redoute le plus au monde... Comment garder espoir quand les statistiques sont contre nous ? Cruel, le destin a permis la rencontre de ces deux âmes sœurs pour ensuite s'acharner à les séparer. L'amour est fort et résiste à bien des épreuves, mais peut-il surmonter la mort ?

Dur de chroniquer un livre coup de poing plusieurs mois après sa lecture, surtout quand on se rappelle de la gamme d'émotions par laquelle on est passé à la lecture, au cours de laquelle on voulait crier à l'injustice pour les jeunes qui sont confrontés à la maladie, surtout qu'on connaît leur destin dès le départ.
On ressent tout le combat au travers lequel les adolescents passent, et malgré leur maladie, on les voit préoccupés par les mêmes choses que des adolescents normaux, ce dont ils veulent traités.
On plonge à fond avec eux dans leur relation, et on n'en ressort pas indemnes, sans avoir pris conscience à quel point la vie est fragile.
Cette lecture avait été littéralement un coup de poing, et même mes souvenirs de cette lecture me donnent la larme aux yeux. Bref, ce roman m'a montré une autre facette d'Elisabeth Tremblay qui est allé au fond des choses pour nous atteindre droit au coeur.

Parce que je participe à quelques challenges...




* toujours en recherche pour le nouveau logo pour Âmes sensibles que j'ai transformé en conscience du coeur... il faut que je retrouve où j'ai mis mes croquis... Peut-être que je changerai à nouveau le titre du challenge selon l'inspiration que je vais trouver. 

3 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce roman !! Il a été sublimement écrit aussi bien dans les détails des maladies et traitements que dans le détail des émotions de chaque personnage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, cela m'avait surpris pour une lecture catégorisée ado! une belle découverte de la collection en même temps. En avais-tu lu d'autres?

      Supprimer
    2. Non, je n'en ai pas lu d'autres de la collection Tabou. Déjà que quand j'ai envie de lire un livre du Canada, je le fais venir directement en France alors si je craquais pour toute la collection, mon porte-monnaie n'y survivrais pas. Je me limite donc à certains auteurs ! :D

      Supprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!