samedi 14 novembre 2020

Suffit d'un petit scandale pour qu'elle vole en éclats.

Cliquez sur l'image pour vous le procurer
Les charmes de l'impossible 
Auteure : Karine Glorieux
Édition: Druide - 2012 -  325 p.  
Couverture de Paule Thibault 
Chick-lit, littérature québécoise

Présentation: Alexia quitte la Californie quand un scandale la mettant au centre des tabloïds éclate dans son entreprise avec un événement dont elle était la personne ressource.  
+ : fluide
- : poussé
Thèmes: famille, scandale, trentaine, sœurs



Pourquoi ce livre

Parce que je voulais quelque chose de léger, et qu'il n'y avait pas le troisième tome de Mademoiselle Tic-Tac

Anecdote de lecture

Vous l'aurez compris, j'ai lu cela cet été et il y a un passage dans ce titre, choisi pour déconnecter de la réalité, où Alexia discute avec son père qui place sa grand-mère, et où elle dit:
Mais c'est horrible, papa! Ces centres-là, c'est des mouroirs! 
Comment se faire rattraper par la réalité, surtout que le titre a été publié en 2012... 

Défi 2020

Cette année, il y a des catégories, et ce titre, je le case dans N'importe quoi

Mon avis

Décidément, c'est le genre de livres qui est difficile à chroniquer sans divulgâcher les événements qui s'y produisent puisque l'enchaînement est ici essentiel, même s'il y a des souvenirs pour voir si Alexia est coupable, face à ce scandale qui m'a paru un peu poussé et précipité dans les réactions en chaîne qui s'ensuivaient. Mais, en même temps, ça origine aux États-Unis, donc, cela peut être possible, mais je n'arrivais pas à y croire de mon côté. 
Somme toute, le récit est très fluide, et on tourne très bien les pages avec cette héroïne qui, malgré ses travers, l'auteure sait nous faire apprécier. On la voit donc revenir, et la voir se dépêtrer de la situation, se questionner sur les événements, et essayer de rester zen face à toute la situation: 

Et désormais, quand j'étais stressée ou anxieuse, je n'allais pas trouver conseil auprès de ma grande sœur. Non. J'attrapais ma père de Nike et je courais pendant une demi-heure. Depuis quatre ans, c'était ma thérapie. Je prenais mes godasses, je mettais des écouteurs, je montais le son assez haut pour ne plus m'entendre penser Et je courais. Après, je me sentais plus calme, à peu près en harmonie avec l'humanité.
Jusqu'à la prochaine fois. 

Bien que moins léger que ce que j'escomptais lorsque je l'ai entamé, j'ai passé un bon moment de lecture, et je crois que le fait que j'en attendais plus de légèreté est la raison principale pour laquelle je n'ai pas adhéré à100%. Bien entendu, on retrouve encore des codes de la chick-lit, mais ce n'est pas le plus humoristique qui soit. Puisque j'ai bien apprécié la place donnée aux relations familiales, ce fut une lecture agréable et attachante qui nous fait réaliser à quel point les événements peuvent nous faire trébucher, et qu'il faut tourner sa langue... 

Il y a des êtres qui nous marquent profondément. Des moments qui changent le cours de notre existence, même s'ils ne durent parfois qu'une heure, une minute, une seconde, beaucoup moins longtemps que toutes ces journées paisibles que nous finissons par oublier. Il y a des faux pas qui nous font tout simplement trébucher, d'autres, qui nous forcent à fuir d'un continent à l'autre. 

Faites vous-en  votre propre idée si vous le souhaitez! 

D'autres citations

Ça bougeait trop vite, un humain, c'était trop rempli de vie, de désirs. De rancœur.
Une carrière... Suffit d'un petit scandale pour qu'elle vole en éclats. [...] j'avais préféré passer sous silence le fait que je n'avais désormais plus rien. Pas de maison, pas d'enfants, pas d'emploi, même pas d'ex à détester. [...] Elle a pris une rasade de vin, sans y goûter, pas tellement pour essayer de s'enivre, mais pour s'anesthésier, surtout. 
—Tu dois te battre contre les gens qui t'empoisonnent la vie, Alex. Sinon, ils vont te bouffer tout rond. 
J'ai soupiré. S'il fallait que je me batte contre tous les imbéciles qui croisaient ma route, je n'avais pas fini. Surtout que ces temps-ci, même mes alliés potentiels semblaient se transformer en lâches ou en abrutis.  
Parce que je participe à quelques challenges

  
Lu et rédigé en prévision de


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Note de décembre 2018: comme on m'a signalé des problèmes, si vous n'avez pas de confirmation de type " votre commentaire a été publié ", n'hésitez pas à me contacter via mes différents profils, j'aime les échanges. Et je n'ai malheureusement pas eu de réponse pour régler le problème sur le forum.

Membres, bienvenue!