mardi 28 novembre 2017

Démêler les affirmations


Chrystine Brouillet
Vrai ou faux
policier, littérature québécoise
Druide, 337 pages, 2016
Couverture : image de Gianni Caccia

+: connaissance du coupable

-: émotions

Thèmes: vieillesse, revanche, alzheimer

Présentation:Alors que la détective Maud Graham commence à réaliser que ses parents se fragilisent, elle est appelée à enquêter sur le meurtre de Lydia Francœur, la secrétaire de la résidence des Cèdres. Dans cet univers apparemment paisible, Maud et ses collègues de l'équipe d'enquêteurs du service de police de la ville de Québec font face à des embûches inhabituelles. Si ces policiers chevronnés savent composer avec la dissimulation et la manipulation, ils sont beaucoup moins familiers avec le flou, la frustration et la détresse découlant des problèmes liés au vieillissement. Il leur faudra rivaliser de détermination et d'humanité pour parvenir à reconstituer le fil des événements entourant la mort tragique d'une femme qu'on croyait aimée de tous. Avec une impressionnante maîtrise et une profonde sensibilité, Chrystine Brouillet brosse un tableau tout en ombres et lumière, vérités et mensonges. Ses personnages prennent vie, nous choquent, nous bouleversent, mais on retrouve aves bonheur l'univers de Maud Graham. 

Encore une fois, j'ai pris plaisir à retrouver Maud Graham. Depuis que cette série est chez Druide, j'ai aussi l'impression que le style de Brouillet est plus fluide et plus étoffé, pour un plaisir de lecture.
Certains seraient peut-être déroutés par le fait qu'on connaisse le coupable dès que le crime ait commis, mais cela n'a vraiment pas nuit à la lecture de ce tome. L'auteure ne fait pas comme si on ne le savait pas, c'est vraiment écrit noir sur blanc et elle joue plutôt avec le fait qu'on connaisse les éléments. Cela apporte plutôt de la force au récit, puisqu'on voit l'enquête sous une autre perspective et on se demande comment les policiers réussiront à démêler le vrai du faux.
De plus, j'ai trouvé ce récit beaucoup plus centré sur les personnages de la résidence, et moins sur les enquêteurs. Aussi, même si j'ai été prise par l'intrigue, j'ai peut-être trouvé qu'on ne ressentait pas assez les émotions de certains protagonistes, nous laissant encore plus dans le flou de comment tout cela se dénouerait.
Bref, un agréable moment de lecture.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!