mercredi 1 novembre 2017

Pour que continue la vie



Dominique Demers
Pour que tienne la terre
Drame, littérature canadienne
Québec Amérique, 424 pages, 2014
Couverture de:

+:

-:

Thèmes: maladies mentales, baleine, exil

Résumé: Chacun a ses raisons de passer l’été 1950 à Tadoussac.
Pour le Dr Beattie, médecin psychiatre, c’est l’occasion d’un pèlerinage dans une campagne qu’il a connue enfant. Thomas, lui, n’a pas le choix : on ne voulait plus du vieux fou des baleines du côté des Escoumins, où il dérangeait trop les chasseurs de marsouins. Mais Gabrielle, pourquoi est-elle revenue après 15 ans d’exil dans la grande ville ? Elle-même ne le sait plus trop au moment de descendre du bateau à vapeur…
Rongée par son passé, incapable de faire face à l’avenir, la jeune femme dépose sa valise à l’Hôtel Tadoussac, lieu somptueux où s’ébattent chaque été de riches touristes anglais. Au hasard d’une promenade sur la grève, elle qui ne cherchait plus rien trouvera enfin un sens, une raison de continuer.
Et s’il était possible de laisser reposer notre douleur au fond des océans, de la confier aux baleines, pour mieux vivre parmi les hommes ?


Achaté au Salon du livre international de cette année, j'étais enthousiasme de retrouver la plume de l'auteure. Et cette lecture fut un plaisir. Peut-être moins que Marie-Tempête, mais l'ayant lu après Ceux qui restent, cela peut expliquer que j'étais moins investie dans celui-ci.
N'en demeure pas moins que la plume de Dominique est toujours aussi ressentie et empreinte de touches de nostalgie criantes de vérité en ce qui me concerne. On s'attache aux personnages et on se questionne sur le passé, sur leurs secrets.
Également, j'ai bien apprécié le fait que l'auteure campe cette histoire à cette époque-là, et on sent qu'elle a fait des recherches pour que les connaissances sur les maladies mentales et les baleines qu'elle dissémine ici et là, soit des connaissances pour l'époque, et on sent émerger les progrès par rapport aux maladies mentales.
Bref, un roman que j'ai grandement apprécié. Un roman que je vous conseille pour continuer malgré les douleurs et donner du sens.


4 commentaires:

  1. Je le note car la plume de Dominique Demers me plait vraiment beaucoup.

    RépondreSupprimer
  2. Tu ne seras sans doute pas surprise si je te dis que ce roman a été un coup de cœur ! ;)

    RépondreSupprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!