mercredi 11 novembre 2020

Je dois libérer mon peuple

Cliquez sur l'image pour vous le procurer
Louis Riel 
Auteur : Chester Brown 
Édition: Les Éditions de la Pastèque - 2019 -  276 p. - traduction de Sidonie Van Der Dries  
de Louis Riel: A Comic-Strip Biography Drawn&Quarterly, 2003 
Bande-dessinée, historique, littérature québécoise

Présentation: Au début du Canada, les métis ne tiennent pas à être sous son joug: Louis Riel est une figure de la rébellion métisse
+ : rapide
- : bilinguisme
Thèmes: métis, colonie



Pourquoi ce livre
Parce que je connais peu la rébellion métisse, et que, ayant repéré ce titre dans une précédente édition de Québec en novembre, je voulais en savoir plus.

Défi 2020
Cette année, il y a des catégories, et ce titre, je crois qu'il peut entrer à la limite dans les catégories L'Amérique pleure ou Fracture du crâne

Mon avis
Bon, je ressors mitigée de cette lecture, surtout parce que je crois que je n'ai pas trouvé ce pour quoi je l'avais choisie. Je crois que le fait de voir de prime abord qu'il y avait des libertés prises au fil du récit a un peu nui au fait que je réussisse à m'immerger complètement dans le récit, même si l'auteur dit avoir mis des notes à la fin pour départager certaines libertés. 
Aussi, je n'ai pas trouvé la méthode des crochets pour départager les langues très glorieuses. Il faut vraiment prendre le temps de s'arrêter sur eux pour se dire que le personnage parle dans telle langue. Je m'étais dit dès le début de ma lecture qu'une édition bilingue passerait mieux que ces artifices, mais il y a les métisses qui parlent aussi la leur, et dont je doute que des notes de bas de page auraient mieux passer. Mais, plutôt que le choix des crochets, je crois qu'il aurait été plus facile de différencier les trois langues en utilisant trois typographies différentes. 
Bon, je peux sembler sévère, mais j'ai dit que j'en ressortais mitigée. Donc, il y a du bon. Tout d'abord, la bande-dessinée est volumineuse, et pourtant, elle se lit assez rapidement. Ce qui me montre qu'il y a un bon enchaînement, un bon rythme, une bonne répartition des cases. Et, je trouve aussi que pour la durée de l'Histoire, l'auteur a su choisir, je pense, les éléments clés. 
Et même si je déplorais des libertés prises qui faisaient que je me questionnais sur la réalité, j'ai aimé lire le récit et en apprendre sur ce conflit, sur les différents faits, les différents mécanismes. J'ai aussi apprécié la place accordée à Gabriel Dumont. Bref, je ne suis pas experte, mais j'ai bien aimé avoir une meilleure idée du conflit qui a eu lieu. 
J'en ressors donc mitigée, et vous pouvez vous faire votre propre idée si vous le souhaitez! 

Parce que je participe à quelques challenges

 
Lu et chroniqué en prévision de


1 commentaire:

  1. pour la recap, il ira plutot dans la catégorie Balade à Toronto, malgré tes quelques réserves, tu donnes bien envie de découvrir :-)

    RépondreSupprimer

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Note de décembre 2018: comme on m'a signalé des problèmes, si vous n'avez pas de confirmation de type " votre commentaire a été publié ", n'hésitez pas à me contacter via mes différents profils, j'aime les échanges. Et je n'ai malheureusement pas eu de réponse pour régler le problème sur le forum.

Membres, bienvenue!