dimanche 30 septembre 2018

sacrifier sa vie à notre bonheur

L'énigme de la pierre Œil-de-Dragon par Jiahong He (Long yan shi zhi mi Ren sheng wu qu, 1996)
Policier, littérature chinoise
Éditions de l'aube, 2003, 341 pages
Couverture: atelier graphique des éditions de l'Aube
Traduction: Marie-Claude Cantournet-Jacquet et Xiaomin Giafferri-Huang
+ :passé
- :"jeu de mots"
Thèmes:communisme, famille, légende
Présentation: Un fils ne croit pas à la cause du décès de son père et croit à un assassinat. Il demande à un avocat de lui aider à enquêter.
Mon avis
Je ne connaissais pas cet auteur chinois, et c'est grâce à mes recherches pour le challenge de La licorne que je l'ai découvert. Malgré certains défauts, j'ai bien appréciés ma découverte. 
Tout d'abord, dès le début, on est plongé dans la légende de cette pierre et on est donc intrigué en partant, avec un style qui m'a bien plu: des descriptions qui coulent de soi. Au début, les noms chinois  me faisaient peur, mais cela n'a jamais été un frein à ma lecture puisqu'on saisit toujours aisément qui fait quoi par ce style que je considère mature. 
J'ai aussi beaucoup aimé les retours dans le passé à l'époque de la Révolution, qui m'en a fait découvrir sur la société chinoise. Bien sûr, je n'ai pas nécessairement tout saisi, mais quelques notes parsèment le récit pour nous aider à la compréhension. Je regrette par contre que ces retours dans le passé prennent parfois un peu trop le dessus sur l'intrigue sur la mort de Wugui, même si je comprends qu'ils étaient essentiels pour saisir les liens qu'il y avait entre certains personnages et qu'on ne peut que se questionner sur ce qui a mené à prendre certaines décisions. Et quel était ce coup monté? J'ai donc aimé qu'il y ait une part d'intrigue cachée dans ce passé. 
Je regrette aussi un peu que des jeux de mots ne puissent être amplement traduits par la barrière de la langue. Certains nous sont explicités par les notes, mais peut-être y en a-t-il qui ont pu nous échapper à cause de la barrière de la traduction, car je crois qu'on aurait senti d'avantage l'humour parfois. 
J'ai aimé voir comment enquêtait l'avocat, et les déductions qu'il fait. J'ai aussi aimé voir Chenglong et les relations avec les membres de sa famille qui agissent différemment. 
Bref, je regrette donc que l'intrigue sur la pierre soit moins importante que les retours dans le passé puisque je m'attendais à une histoire focalisée sur l'intrigue policière. Cependant, je ne regrette aucunement ma lecture puisque j'ai apprécié l'intrigue ainsi que d'en apprendre sur la société chinoise par ces retours dans le passé. Bien contente d'avoir découvert cet auteur. Cela a valu la peine de se creuser la tête pour le trouver dans les "continents qu'on ne lit pas". Et en plus, pour mon plaisir, l'avocat et son assistante sont les protagonistes de la saga. J'essaierai de trouver les précédents et les suivants, un jour! 


Quelques citations
Non! Et, pour tout dire, il ne pensait même pas que ce soit une maladie. Il ne cessait de répéter que le ciel le punissait ainsi de s'être emparé de la pierre Œil-de-Dragon. Mais cette trouvaille était pour lui une bénédiction. Avant de mourir, plusieurs fois il nous a dit qu'il avait souvent été désolé de n'avoir pas été capable de nous offrir une vie meilleure mais que maintenant, bien qu'il soit sur le point de mourir, il était heureux de savoir que désormais nous pourrions bien vivre. Il a dit aussi que la plus belle chose pour lui était de pouvoir sacrifier sa vie à notre bonheur. À ce moment-là, personne n'a pris ça très au sérieux car on ne pensait vraiment pas qu'il allait mourir. Qui aurait pu croire... 
Chacun de nous a un destin, dit-elle, mais il n'est pas donné à tous d'en être le maître. Le destin n'est pas quelque chose d'aussi simple qu'on imagine; il ne se réalise que grâce aux efforts de chacun de nous. 
Vous êtes quelqu'un d'instruit; alors il y a trop de choses dans votre tête pour pouvoir trouver le sommeil. Regardez-moi, je ne me fatigue pas la cervelle, je mange et je dors comme un imbécile heureux, il suffit que je m'allonge pour m'endormir aussitôt!
Une météorite traversa soudain le firmament, inscrivant dans la nuit une traînée blanche éphémère.
Dans la vie, lui dit-elle, on ne peut emprunter qu'un seul chemin. Quel que puisse être le tien, il te faudra le suivre jusqu'au bout car, une fois engagé dans une voie, il est très difficile de changer de direction. 
Parce que je participe à quelques challenges


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!