mercredi 26 septembre 2018

«Retourne à la présence.»

Un été sans les hommes par Siri Hustvedt (The Summer without Men, 2011)
Contemporaine, littérature américaine
Babel, 2014, 214 pages, avec dessin au trait de l'auteure
Couverture: Rodney Smith
Traduction: Christine Le Bœuf
+ : douceur
- :essai
Thèmes:dépression, séparation, reconstruction
Présentation: Après un séjour en hôpital psychiatrique, Mia se reconstruit tranquillement, entre autres en donnant des cours de poésie à des adolescentes.
Avis
Lu pendant le défi de la semaine à 7 livres, il y a certains passages qui m'ont bien plu, alors que d'autres me faisaient décrocher puisqu'ils me semblaient plus près de l'essai. Peut-être aussi l'ai-je trop englouti au lieu de le savourer.

Bon, la semaine à 7 livres était il y a près de deux mois, donc avec les autres lectures effectuées, je me mélange un peu les pinceaux. Je me souviens que dès le début, j'appréciais le style en douceur, en délicatesse. Cependant, j'ai trouvé que plus on avançait, plus il y avait de passages où la narratrice donnait son avis avec des références philosophiques qui ne m'ont pas semblé apporter grand chose à l'histoire, et je trouvais ces passages plutôt lourds. J'ai aussi bien apprécié comment les retours dans le passé sont insérés, ce qui rendait la construction intéressante. J'ai aussi apprécié voir les conflits entre les adolescentes du cours de poésie, même si j'en aurais frappées au fond de moi.

Je ressors donc de cette lecture avec un avis mitigé. Si vous voulez le découvrir, je vous conseillerais de prendre votre temps pour savourer les passages en douceur et délicatesse.


Quelques citations
Il y a des gens qui se contentent d'occuper la place dont ils ont besoin, repoussant du coude les intrus afin de prendre possession d'un espace. [...] Moi, j'étais une souris bruyante, de elles qui grattent les murs et font du chahut mais, je ne sais pourquoi, cela ne changeait rien. 
Parce que je participe à quelques challenges

Challenge La semaine à sept livres

 qui s'est transformé en 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une petite trace de votre passage me fera chaud au coeur :)

Membres, bienvenue!